LA PRATIQUE
DES EXERCICES
PILATES
L'ensemble des exercices du Pilates travaille les chaînes musculaires pour les rééquilibrer et les tonifier. En fait, on ne cherche pas à isoler des groupes musculaires mais à solliciter par un travail de proprioception l'ensemble des muscles stabilisateurs.
Les exercices se déclinent en plusieurs niveaux, ce qui permet de faire évoluer la pratique et de l'adapter à tous. Une séance de cours dure 55 minutes. Le corps et l'esprit travaillent en harmonie et on privilégie la qualité du mouvement et non la quantité. En quelque sorte scientifique, génie mécanique et anatomiste, J. Pilates a créé un système de mouvement qu’il a nommé «  Contrology », accompagné d’une variété d’équipement qu’il appelait les appareils. Ceux-ci ont été conçus pour aider à accélérer les processus d’étirement, renforcement, alignement corporel et augmenter la force commencée dans les exercices. La méthode s'organise autour de trois axes en cours individuel ou en collectif.
Elle est introduite par un travail sur : La respiration latérale, le dos neutre et l'engagement du transverse / plancher pelvien.rcices au sol.

 

Au sol
Cet apprentissage permet aux pratiquants de prendre conscience de leur schéma corporel et d'observer leurs déséquilibres. Les exercices de base sont enseignés comme par exemple « Hundred » et permet de développer la mémoire sensorielle et corporelle. Le travail au sol est aussi complet que sur un appareil, voire plus difficile car les pratiquants n'ont pas d'appuis concrets.
Au sol avec du petit matériel (circle, roller, ballons...) Ces accessoires proprioceptifs augmentent l'instabilité et permettent un travail important des muscles stabilisateurs, préparent le travail sur appareil avec les notions de pousser/repousser et résister.
Sur des appareils
L'appareil de référence est le Reformer, il est constitué d'un cadre qui a le format d'un lit, muni d'un plateau coulissant, de poulies et d'autres accessoires. Les ressorts permettent de créer une résistance concrète : l'action est de pousser, résister et freiner, de conduire. Le pratiquant contrôle le parcours des parties mobiles soumises à la force contraire des ressorts pendant toute la durée de l'exercice. Car l'avantage du ressort est d'offrir une résistance contrôlable et une assistance au mouvement. De plus, ce travail à l'horizontal ne traumatise pas les ligaments et les tendons. Grâce à la polyvalence des appareils, on peut y pratiquer des centaines d'exercices.